Un article très intéressant de Guy Auray, docteur en psychologie cognitive et créateur du neurocoaching, alerte sur les effets du stress émotionnel sur le cerveau et sur l’impact somatique. Quand l’émotion est trop soudaine ou trop intense, y compris dans des résonnances positives (comme la joie), elle impacte le corps, et crée un écho non anodin. L’émotion est un moteur de mise en action, si l’action n’apparait pas, il y a stress émotionnel.

Lire la suite