Comment la sophrologie peut vous y aider

Tout grand sportif s’entraîne mentalement. La gymnaste imagine et répète son enchaînement à la poutre, sans réellement l’exécuter. C’est une clé de la performance. Les neurosciences nous expliquent les secrets de cette technique.

«Bon, quand je serai face au numéro 10 adverse sur le terrain, comme il se déplace très vite et défend très bien, je devrai faire une passe à mon coéquipier, le déborder, puis récupérer le ballon derrière lui. » Voilà comment le basketteur ou le handballeur peut se préparer à un grand match face à une équipe qu’il connaît bien. Et il pense à tout cela pendant les entraînements, dans le vestiaire ou quelques secondes avant le match. C’est une forme de préparation mentale : l’objectif, pour le joueur, est d’être performant au moment où il faut réellement agir.

Nous disposons de cette étonnante capacité à évoquer mentalement un objet, une personne, un visage ou un événement, même lorsque toutes les informations ne sont pas immédiatement disponibles. Nous le faisons également tous au quotidien, pour prévoir nos actions. Nous parlons dans ce cas d’« imagerie » motrice.

En 1982, le psychologue et philosophe italien Piero Ferrucci raconte l’histoire d’une fillette âgée de six ans qui, montant pour la première fois sur un vélo, se mit à pédaler sans difficulté, trouvant immédiatement son équilibre, au plus grand étonnement de ses parents ! Quand ils lui demandèrent où elle avait appris, elle répondit : « Je l’ai si souvent imaginé que cela me semble facile ! »

Même si apprendre un mouvement ne se résume pas à se le représenter mentalement, cet exemple illustre bien ce qu’est l’imagerie motrice : la faculté à « vivre » mentalement une action, sans la réaliser en même temps. Nous pouvons non seulement simuler un mouvement déjà mémorisé, mais aussi imaginer un geste nouveau ou que nous ne maîtrisons pas parfaitement. Et ce avant de l’exécuter réellement, ce qui permettrait de le corriger.

Beaucoup de sportifs utilisent l’imagerie motrice, parfois sans en avoir conscience. Toutefois, l’enjeu est de formaliser cette pratique afin qu’elle soit la plus efficace. En cas de blessure, elle favoriserait même la récupération des capacités fonctionnelles et motrices.

S’imaginer exécuter un mouvement exige de considérer l’organisme comme un « producteur » de forces. Tout mouvement, du bras par exemple, s’accompagne de tensions, contractions,…

Aymeric Guillot (article paru dans la revue Cerveau&Psycho n°21 fev-avril 2015)

(…) Il semblerait que pendant Le Paléolithique Supérieur, les êtres humains aient acquis une imagination humaine moderne. Ils développèrent l’aptitude à créer de nouveaux concepts. Ils développèrent l’aptitude à créer de nouveaux modèles mentaux. Les résultats furent stupéfiants  : apparemment, à cette époque, les êtres humains acquirent leurs aptitudes pour l’art, la science, la religion, la culture, l’usage des outils raffinés, et probablement le langage.(…)

(…) L’existence de l’imagination humaine est la plus grande énigme scientifique qui soit. C’est l’énigme centrale dans l’étude des êtres humains. Cette énigme met la science cognitive à l’épreuve, et c’est la plus grande épreuve que nous affrontions.(…)

Extrait de la conférence intitulée « l’imagination et le cerveau », donnée par Mark Turner au Collège de France en 2000

Tous ces travaux, ces témoignages nous apprennent le pouvoir de l’esprit sur notre motivation, notre moral, nos choix et nos actions. La sophrologie permet d’accéder à ces potentiels d’imagination, de visualisation. Pendant une séance de sophrologie, je vous guide à visualiser votre objectif, à vous en faire une représentation plus claire, plus précise, ce qui, dans votre stratégie d’action à venir, vous permettra de prendre les bonnes décisions et d’engager les actions nécessaires à atteindre votre objectif. Quel que soit cet objectif (décrocher un emploi, savoir mieux se concentrer, se calmer et trouver les bons mots  pendant une conversation difficile, mémoriser un texte, prendre la parole en public…), vous aidez votre cerveau (donc vous vous aidez vous mêmes) à faire ce qui est nécessaire pour considérer cet objectif comme SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et inscrit dans le Temps), et ainsi à engager une stratégie d’action efficace pour atteindre cet objectif.